Private Cells

H EAT est une installation immersive qui explore un univers entre-deux: entre intimité et extimité, entre sensualité et animosité, entre voyeurisme et exhibitionnisme.

Les deux artistes, Samuel D’Ippolito et Antoine Meessen, invitent à pénétrer dans une matrice baignée d’une lueur rougeâtre qui rappelle l’ambiance grisante des chambres de passe. L’atmosphère tantôt anxiogène, tantôt ludique, troublante ou enivrante qui s’y dégage ne laisse pas insensible. H EAT est une invitation multisensorielle à gouter au trouble et à le semer, à se confronter à la proximité du corps de l’autre ou à le repousser, à le respirer, à le scruter ou à s’en détourner. La dimension sensuelle et même corporelle de l’expérience est renforcée par une bande sonore qui enveloppe et fait vibrer au rythme des pulsations et des grincements diffusés.

En convoquant les registres de la singularité et de l’altérité sur un mode immersif, cette installation amorce un questionnement politique sur la porosité de nos limites et de nos valeurs. Elle nous amène surtout à nous interroger sur nos propres limites (celles de notre corps, de notre éducation, de notre sexualité ou de notre sociabilité) mais aussi celles des autres. Chacun pouvant endosser le rôle du regardeur et/ou du regardé.

Marjorie Ranieri