Anne Noble

Dans No Vertical Song, Anne Noble fusionne l'art et la science pour mettre en lumière une question qui l'intéresse profondément, le déclin des abeilles. Afin d'aligner les modes d'observation et de représentation à la fois esthétiques et scientifiques, l'artiste a inventé ses propres outils d'imagerie microscopique. Dans un processus qui pourrait être considéré comme encore plus alchimique que la photographie argentique, les délicats et très détaillés portraits d'abeilles mortes ont été réalisés avec un microscope électronique à balayage – un procédé de fabrication d'images utilisant un faisceau d'électrons stimulé par l'élément or. L’œuvre est un rappel obsédant de l'importance de notre relation à la nature. Anne Noble nous met au défi de regarder de prêt une espèce si vitale à la pollinisation dont la disparition est aujourd'hui considérée comme le signe avant-coureur de l'effondrement écologique.

 

L'artiste néo-zélandaise, Anne Noble, pratique la photographie, le documentaire et l'installation. Elle explore ces médiums et leurs possibilités à la recherche de nouvelles manières de capter le réel. Ses œuvres demandent souvent une observation prolongée et un regard attentif. Elle a développé un nombre important de projet concernant les abeilles, les extinctions de masse et la revitalisation des relations humaines dans des systèmes de vie complexe.

M.M.

No Vertical Song

Microphotographie

2015

Lieu : rue du Jardin botanique