Guerrilla Girls

Créé en 1985, Guerrilla Girls est un groupe d’artistes anonymes originaires de New-York. C’est suite à un constat très simple qu’elles ont décidé de s’unir : le manque flagrant de femmes artistes dans les collections et les expositions des musées. À l’origine, elles ont donc milité en tant qu’activistes contre le sexisme et le racisme dans le monde de l’art jusqu’à progressivement attirer l’attention des institutions concernées et finir par elles-mêmes s’introduire dans le milieu en tant qu’artistes. Elles ont depuis été exposées dans des musées prestigieux comme le Moma et le Tate Modern.

 

Leurs interventions se font dans l’espace public que ce soit en apposant des affiches et des autocollants ou en distribuant des prospectus, cachées sous des masques de gorilles. C’est avec ces media et des slogans accrocheurs – tels que Do Women Have to be Naked to Get Into the Met. Museum ? (1989) – qu’elles ont gagné en visibilité et en reconnaissance.

 

L’œuvre Disturbing the Peace (Troubler le repos) est dans la continuité de ces démarches puisqu’elle représente un mur tagué d’une quinzaine de citations misogynes émises par des hommes « illustres ». Par ce rappel implacable de notre héritage culturel, le collectif continue d’interpeller le public et de susciter le débat sur les discriminations faites aux femmes.

Alix Nyssen

Disturbing the Peace (Troubler le repos)

Affiche

2009

Lieu : Rue du Beau Mur