Marie Dechavanne

A travers mes sculptures, performances, installations et dessins, s’est peu à peu construit un cycle de travail contenant des gestes récurrents : Extraire - construire - fixer - faire disparaître.

 

C’est au centre de ce cycle que je me positionne, immobile, pour entrevoir le mouvement dessinant cette spirale existence.


Cette position naît d’une nécessité ; un besoin de se placer, d’être ancrée pour regarder ce qui m’est extérieur.


C’est le Niveau Zéro, un espace immatériel, un point de rencontre entre le ciel et la terre, un point de collision entre ce qui naît et ce qui disparait.


Que ce soit en expérimentant l’éphémère, à travers Architecture Flash, performance lumineuse ; ou en gardant trace d’un parcours avec Valence - Marseille, N7, les formes sont mises à plat, à même le sol, entre paysage en chantier, champ de ruine et fouilles archéologiques.

L'objectif c'est la Lune

Dessin
2018
Lieu : Rue des Glacis